Massages de reconnexion

Dans la très grande majorité des cas, mes clientes et clients (moins nombreux) reviennent plusieurs fois. On suggère pour le Chi Nei Tsang de prendre le temps de 4 à 6 séances pour entamer une démarche de changement global. Ce processus commence par l’attention et la bienveillance que l’on se porte, c’est le premier pas, tellement essentiel. Puis viennent la découverte d’une nouvelle conscience respiratoire et l’ancrage progressif d’une détente profonde. C’est l’envie d’habiter sa propre maison.

Un grand nombre de mes clients de Chi Nei Tsang s’évadent pendant le massage dans un état de conscience proche du rêve éveillé. Le massage les reconnecte au corps, à l’intelligence du corps. Là, c’est un grand pas. Quand certains se libèrent pendant la séance, de charges émotionnelles non digérées jusqu’à présent, d’ autres voient leurs tensions s’évanouir.

Pendant une séance de Chi Nei Tsang, la personne massée est très active en dépit des moments de flottance que j’évoquais plus haut. Sa présence complète est un des fruits de son changement en cours. Les Taoïstes dans leur enseignement du Yin-Yang évoquent souvent les bienfaits de l’attitude qui consiste à être et en même temps ne pas être. C’est une des clés du lâcher-prise. Au final, le massage Chi Nei Tsang est très belle collaboration entre masseur et massé.e.

Mais la pratique du Chi Nei Tsang est aussi un chemin vers l’autonomie. Il y a des pratiques de bonne santé à transmettre et promouvoir : l’art de respirer en conscience, quelques automassages, quelques méditations, la mécanique des 5 éléments dans l’ écologie émotionnelle, le relâchement. On parle donc un peu, avant, pendant, après. Mais beaucoup d’informations « passent » par le toucher, car je le disais plus haut, le massage Chi Nei Tsang sollicite l’intelligence du corps et certains aspects n’ont besoin d’être verbalisés. Chaque personne est unique, chaque massage est exceptionnel.

Pour le praticien, chaque séance est une première, une découverte. Vous l’avez peut-être deviné: je me félicite chaque jour d’avoir rencontré cette discipline.